search
sélection de l'année

20 ⸱ La cuillère
D. HERICOURT

HERICOURT Dany – Liana Levi

C’est bien la première fois que Soren voit cette petite cuillère armoriée en argent. Elle est posée sur la table de nuit de son père. Intriguée, la jeune fille décide de quitter le Pays de Galles et de partir vers la France éclaircir ce mystère. Un road movie savoureux et ensoleillé qui va la mener jusqu’à un château bourguignon.

Partager sur les réseaux sociaux

3.5 basé sur 2 avis

VOS RÉFLEXIONS
sur ce livre

5 thoughts on “20 ⸱ La cuillère”

  1. Michel78

    Dès les premières pages de ce roman, on est interpellé par le style plein d’humour de l’autrice. Au fil des pages, on se laisse embarqué dans une histoire pleine de poésie d’une adolescente qui nous parle de ses émotions devant des paysages, des souvenirs, des objets dont une petite cuillère qui va être, avec un livre complètement farfelu : Mémoires de collectionneur d’un colonel britannique, le guide qui va entrainer l’héroïne du Pays de Galles à la Bourgogne sur les traces de vieux secrets de famille. Une mention aussi pour le très bon mélange des doubles cultures Galloise et Française de l’autrice
    Note 3

  2. Nathalie78

    Très lent comme démarrage. Il faut attendre au moins 70 pages pour que ce livre devienne intéressant. Note la plus basse :1 puisque la note “pas lu par manque d’attrait” a disparu.

  3. Pascale Baratay

    Roman initiatique, qui célèbre l’amour et la mémoire, du Pays de Galles à Saint-Gengoux le national, en Saône et Loire. J’ai aimé l’histoire et le ton, l’humour anglais, les digressions culturelles et les leçons de collection. L’histoire est animée par une galerie de personnages atypiques (un petit côté Alexandre Jardin), ou seulement attachants, et parfois très libres. Pour moi c’était un régal. 4

  4. Conseil

    Peter, son père anglais « kicks the bucket* » et laisse en héritage une énigmatique petite cuillère qui « spills the beans** ». C’est au cours d’un voyage improbable en Bourgogne que Seren, sa fille recevra la confession d’une vieille dame qui « let the cat out the bag*** ». Pas facile pour Seren la galloise de placer dans la conversation des expressions françaises comme l’invite sa professeur d’anglais. Là, j’ai tenté mais en anglais pour un très bref résumé du fil conducteur du livre.
    Le mélange des cultures, des us et coutumes, les rencontres éphémères et anecdotiques… créent le charme de ce roman à la fin quasi étonnante tant elle est construite sur une rencontre hasardeuse.
    A découvrir, un nuancier (pages 86 et 233) dont l’interprétation subtile des couleurs changent au gré des impressions et découvertes du voyage. Et aussi, la réinterprétation de petits messages en changeant simplement le sujet des phrases (page 27) , etc…
    Don’t judge a book by its cover****

    * casser sa pipe – ** révéler un secret à quelqu’un – ***vendre la mèche – **** ne pas se fier aux apparences

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA BO
en trois mots

LIRE

Découvrez tout au long de l'année
des livres sélectionnés par notre comité
de lecture qui étudie plus de 300 titres.

PARTAGER

A chacun son style et ses préférences littéraires !
Partagez vos coups de cœur au sein
d'un petit groupe de lecteurs.

AGIR

Adoptez une lecture écoresponsable.
Après un an d'échanges entre les abonnés,
les livres sont donnés à des associations.
Un livre, plusieurs vies !