search
sélection de l'année
Mohican

17 ⸱ Mohican
E. FOTTORINO

Eric Fottorino – GALLIMARD
Sus aux éoliennes

Un père et son fils, deux conceptions opposées de l’exploitation de la terre. Mo, partisan d’une agriculture raisonnée, jette un œil critique sur le travail de son père, Brun, qui a surtout travaillé à l’amélioration des rendements. Or à l’approche de sa mort, sans doute accélérée par trente ans de produits chimiques, Brun signe un contrat pour l’installation d’éoliennes sur la propriété. Contre l’avis de Mo.

Partager sur les réseaux sociaux

3.3 basé sur 6 avis

VOS RÉFLEXIONS
sur ce livre

6 thoughts on “17 ⸱ Mohican”

  1. Colette

    beaucoup de finesse et de respect dans l’histoire de Brun et son fils où la nouvelle génération de paysans prend conscience d’être la gardienne de la nature et du paysage et celle de leurs parents qui répondait aux besoins de la relance économique des 30 glorieuses.. roman bien construit, belle écriture, très bon moment.

  2. Geneviève R.

    Un très bon moment de lecture et un affrontement intéressant entre deux générations de paysans…
    Il semble bien que toute notre génération – celle des Trente Glorieuses – avait tout faux ! Nous avons consommé, nous avons pollué, nous avons jouit des bienfaits de la terre sans même en prendre conscience..

  3. Laetitia

    Une belle histoire sur la vie d’une famille de paysans dans le Jura au prise avec l’installation des éoliennes…comment faire cohabiter vie actuelle et traditions? Belle découverte pour moi.

  4. Marie

    Des descriptions du monde paysan et son évolution et ses enjeux,, de la nature jurassienne, une critique non dissimulée de l’intrusion des éoliennes dans ces paysages magnifiquement décrits, une réflexion sur la transmission intergénérationnelle et les relations père-fils, tout cela dans une écriture poétique et belle. J’ai aimé ce roman de la 1ere à la dernière page.

  5. Conseil

    Le sujet de ce roman fait une grande part à l’évolution du monde agricole et de la vie (relation – hiérarchisation) familiale depuis les années 1950. D’abord, un développement de la production avec la mécanisation et l’usage des engrais et autres produits phytosanitaires puis maintenant le retour vers une agriculture raisonnée voire écologique respectueuse de la nature. Et, l’installation d’éoliennes pour obtenir des revenus supplémentaires.
    Le père pose page 138 cette question sans réponse aujourd’hui « c’est bien beau de rêver écologie… Mais si on était parti dans cette direction… on aurait tous crevé de faim. » : réalité ou illusion ?

  6. ELISABETH

    Un peu scolaire ce livre où il faut faire tenir à la fois une ode à la décrire les difficultés des rapports père-fils (thème cher à Fottorino) et mener une intrigue où il faut évoquer trois générations d’agriculteurs.
    Je me suis vite ennuyée même si les évocations de la nature sont belles et le propos de fond tout à fait intéressant. Aurait-il fallu un livre plus court ? Un ouvrage plus long, qui aurait permis une vraie fresque ? Pour un roman c’est bien didactique, pour une réflexion sur le monde et son avenir, c’est bien lacunaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA BO
en trois mots

LIRE

Découvrez tout au long de l'année
des livres sélectionnés par notre comité
de lecture qui étudie plus de 300 titres.

PARTAGER

A chacun son style et ses préférences littéraires !
Partagez vos coups de cœur au sein
d'un petit groupe de lecteurs.

AGIR

Adoptez une lecture écoresponsable.
Après un an d'échanges entre les abonnés,
les livres sont donnés à des associations.
Un livre, plusieurs vies !