search
sélection de l'année
12 Trop noir, trop blanc

12 ⸱ Trop noir, trop blanc
T. NOAH

Trevor Noah – HORS D’ATTEINTE
Une mère haute en couleur

Trevor Noah est un humoriste à succès aux États-Unis. Il nous raconte sa vie d’enfant métis né en 1984 en Afrique du Sud, puis sa jeunesse après la fin de l’apartheid. Drôle et dramatique à la fois, le récit nous montre les tourments d’un jeune homme entre deux mondes, mais furieusement bien armé pour la vie par une mère dotée d’une stupéfiante personnalité.

Partager sur les réseaux sociaux

3.6 basé sur 7 avis

VOS RÉFLEXIONS
sur ce livre

7 thoughts on “12 ⸱ Trop noir, trop blanc”

  1. Conseil

    De l’enfance à l’adolescence, l’auteur ni blanc ni noir mais coloured relate sans aucun misérabilisme des facettes de sa jeunesse en pays d’apartheid et post apartheid. Caméléon optimiste et débrouillard, il tire souvent profit de situations kafkaïennes pour se protéger et se construire.
    Chaque chapitre est précédé par une brève mise en oreille sur les règles édictées où l’absurde rejoint parfois l’humour comme la classification raciale. Le chinois est classifié noir alors que le japonais est un blanc – précision oblige : « honoraire et excusable», il importe des voitures de luxe (page 99).

  2. katy

    L’auteur nous livre avec humour son parcours de vie en Afrique du Sud. J’ai apprécié ce romans qui m’as remis en mémoire et même dévoilé ce que fut la vie pour certains du temps de l’apartheid et post. Tricotage entre la vie d’un garçon plein de vie et astucieux, sa mère refusant de se plier aux règles et élevant son fils dans cette optique et le règlement dilué dans le quotidien et rappelé en début de chaque chapitre.

  3. veroG73

    Ce livre bouleverse mes connaissances bien partielles de la réalité actuelle en afrique du sud
    Le vecu de ce garçon est emouvant , souvent relaté avec humour
    la segregation post apartheid restant encore quotidienne

  4. ELISABETH

    Ce qui se présente comme l’autobiographie d’un homme né en Afrique du sud est d’abord la description de la vie dans ce pays avant la fin de l’apartheid et également une fois celui-ci accompli. Cette évocation la plupart du temps très concrète du quotidien de ses habitants … forme un paysage à charge de tout un système. C’est aussi didactique que terrible.

  5. Michel78

    Complètement autobiographique, l’auteur, d’origine sud africaine, nous décrit son enfance de métis au temps de l’apartheid. Ce n’est pas vraiment passionnant ! Il est peut être aujourd’hui un grand humoriste américain mais cela ne transparaît pas vraiment dans son récit. Je me suis arrêté après la 100ème page !

  6. Monique

    J’ai beaucoup aimé ce livre qui nous parle de l’apartheid. On y apprend forcément des choses sur la vie de ce pays. La vie de cette femme et de son fils est remarquable.

  7. Marie L.

    Je n’ai pas beaucoup aimé ce livre, alors que j’aime le comedien Trevor Noah.
    Le livre se voudrait un pladoyer contre l’apartheid et c’est vrai qu’il souligne bien l’absurdité de certaines règles. Cependant M.Noah ne semble pas remarquer l’absurdité de ses propres réactions puisqu’il passe son livre à expliquer comment et pourquoi il a dû choisir un camp. Ses problèmes raciaux intérieurs semblent loin d’être résolus.
    Le seul chapitre vraiment beau est le dernier chapitre, la vie de ma mère. Lisez celui-là, laissez tomber le reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA BO
en trois mots

LIRE

Découvrez tout au long de l'année
des livres sélectionnés par notre comité
de lecture qui étudie plus de 300 titres.

PARTAGER

A chacun son style et ses préférences littéraires !
Partagez vos coups de cœur au sein
d'un petit groupe de lecteurs.

AGIR

Adoptez une lecture écoresponsable.
Après un an d'échanges entre les abonnés,
les livres sont donnés à des associations.
Un livre, plusieurs vies !