search
sélection de l'année
A perte de vue la mer gelée

13 ⸱ A perte de vue la mer gelée
F. GARDE

François Garde – PAULSEN
Pythéas le Massaliote

François Garde nous raconte Pythéas de Marseille qui, au IVe siècle avant notre ère, a fait reculer les limites du monde connu, et étonné ses contemporains en rapportant avoir vu la mer geler. Un livre entre histoire et légende qui rend hommage à un savant et aventurier dont de rares textes nous sont parvenus.

Partager sur les réseaux sociaux

4.4 basé sur 5 avis

VOS RÉFLEXIONS
sur ce livre

5 thoughts on “13 ⸱ A perte de vue la mer gelée”

  1. Yves

    Pour qui aime l’histoire (et la géographie), les voyages (et les expéditions), voici un livre remarquable qui rend un bel hommage à cet “explorateur” grec établi à Massilia qui découvrit Thulé (dans doute l’Islande) au IV° siècle av. JC,
    Les éléments biographiques sur Pythéas manquaient mais François Garde a su constituer une biographie crédible et touchante en restituant ce qu’était alors le monde méditerranéen. La rencontre avec Alexandre le Grand constitue de ce point de vue un morceau aussi inattendu que réussi.
    Pour qui aime les aventures maritimes, les pages qui mènent les marins vers le grand nord sont splendides.
    Au début de la lecture, on pourra être gêné par l’emploi de la deuxième personne du singulier, François Garde s’adressant à Pythéas. Mais la densité de l’histoire et l’hommage ainsi rendu font vite comprendre que ce choix stylistique ne relève pas de l’artifice littéraire.
    Une réussite.

  2. Conseil

    Pythéas, le massaliote n’a laissé aucunes traces écrites de ses voyages, observations et rencontres depuis Massalia jusqu’au bord de la mer gelée et autres lieux ou peut-être ont-elles disparues. L’art de l’écriture de l’auteur, c’est de raconter une galéjade plaisante, le récit presque imaginaire de sa vie et de ses voyages tel une odyssée à partir d’éléments factuels plus ou moins réels transmis depuis l’antiquité. Lors de son voyage à Babylone, il conseille à Alexandre le Grand de construire une bibliothèque à Alexandrie. Les écrits de Pythéas qu’Alexandre lui aurait alors demandé de déposer (l’origine du dépôt légal ?) y ont peut-être brulés. A Marseille, on ne doute pas, il est digne d’être célébré, sa statue est érigée sur la façade du Palais de la Bourse. On se laisse séduire par son aventure jusqu’à la dernière ligne.

  3. veroG73

    Une histoire construite sur les traces possibles de cet aventurier
    L’écriture precise , directe et savante parfois, nous embarque avec enthousiame dans un voyage passionnant .

  4. veroG73

    Belle narration que l’on pourrait croire reelle ! Merci à l’imagination de l’auteur qui nous entraine dans un voyage
    geographique et litteraire !

  5. ELISABETH

    On se laisse prendre par cette évocation du marin / érudit / armateur Pythéas. La dimension romanesque vient compléter les quelques points d’appuis historiques et le tout se lit facilement alors que l’époque dont il est question pourrait sembler bien lointaine et la lecture bien aride.
    L’auteur aime beaucoup son personnage ce qui donne un ton chaleureux à l’ensemble
    Cela ouvre des horizons et force l’admiration. Un bon livre de vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LA BO
en trois mots

LIRE

Découvrez tout au long de l'année
des livres sélectionnés par notre comité
de lecture qui étudie plus de 300 titres.

PARTAGER

A chacun son style et ses préférences littéraires !
Partagez vos coups de cœur au sein
d'un petit groupe de lecteurs.

AGIR

Adoptez une lecture écoresponsable.
Après un an d'échanges entre les abonnés,
les livres sont donnés à des associations.
Un livre, plusieurs vies !